Jordan Mathewson a vu les troupes d'élites de la police américaine débarquer et le menotter alors qu'il jouait à Counter Strike en ligne


Le «Swatting», vous connaissez? C'est cette (mauvaise) blague qui consiste à envoyer les troupes d'élite de la police chez une personne suite à une fausse alerte. Aux Etats-Unis, cette mode fait notamment fureur parmi les gamers adeptes de jeu de tir en ligne. Jordan Mathewson, alias «Kootra», en a récemment fait les frais.

Mercredi, Jordan jouait à Counter Strike lorsque les hommes du SWAT de Littleton, au Colorado, ont fait irruption dans les locaux qu'il occupe avec d'autres joueurs. Une intervention que les internautes ont pu suivre en direct via la plateforme de diffusion de jeux en ligne Twitch. Plaqué au sol, puis menotté, Jordan a été finalement relâché, les policiers n'ayant rien trouvé de suspect.

Les troupes d'élite du SWAT sont intervenues suite à un coup de fil leur signalant des coups de feu dans l'immeuble. Le quartier a alors été bouclé et une école évacuée. «L'interlocuteur nous a déclaré avoir tiré sur deux de ses collègues et en détenir d'autres en otage qu'il menaçait d'exécuter, a expliqué le département de police de Littleton. Si notre enquête démontre qu'il s'agit bien d'une blague, ses auteurs seront poursuivis.»

Le phénomène du Swatting prend de l'ampleur outre-Atlantique et inquiète les autorités qui redoutent qu'une personne soit un jour accidentellement blessée, voire tuée.

Source: 24heures.ch