Si chez Intel, on s'ennuie ferme quand on mate le Chiffre d'Affaire et les bénéfices, chez AMD c'est la même chose sauf que les bénéfices font place à des pertes, et qu'à chaque fois c’est avec une boule dans le ventre qu'on les découvre. Les revenus sont de 1.06 milliard de dollars US pour Q3 2015 contre 942 millions le trimestre précédent et 1.43 milliard pour Q3 2014, il y a un an donc. Les pertes, parce qu'il y en a tout le temps à un point où c'est désolant, se chiffrent à 158 millions, contre 137 pour Q2 2015 et 63 pour Q3 2014. Le tableau est posé et ça ne fait pas rire. Pourtant Lisa Su, l'exquise patronne de ce bateau à la dérive depuis des années, trouve des motifs de satisfaction : son CA a subi en 3 mois une croissance à deux chiffres.

La vérité c'est que pour l'instant AMD continue de cibler ses actions selon les segments, et que ça finira par payer avec toujours les mêmes échéances. Récemment Carrizo Pro et Godavari Pro ont été lancés, mais ce n'est pas ça qui va faire remonter la pente à AMD, bien qu'on ait la sensation que le pire est derrière eux et que le meilleur arrive enfin. Les CPU avec Zen et ses dérivés devraient enfin libérer un marché endormi par Intel avec une concurrence digne, et niveau GPU Arctic Islands avec son HBM2 (pour le secteur Enthusiast) devrait donner le la en matière de perfs pour les années qui viennent, 14/16nm à la clé. Si AMD passe ce cap, ça ira beaucoup mieux puisque sur les serveurs, le K12 aura aussi son épingle à tirer. Pour l'instant on ne chante pas, on écoule le mouchoirs...

Source :