Google est désormais membre du NFC Forum, un comité de normalisation qui compte déjà 135 membres autour de la technologie permettant la mise en oeuvre du paiement sans contact par téléphone mobile.
Google vient d’entrer par la grande porte du NFC Forum en accédant directement au statut de « membre principal » (comme 15 autres). En comparaison, Microsoft occupe le statut le plus élevé au sein de l’organisme en qualité de « membre sponsor » (comme 12 autres). Moutnain View siègera à côté d’acteurs comme Intel et CSR également promus à ce niveau. C’est le deuxième échelon (après le statut de membre sponsor) d’une organisation qui en compte cinq, nous apprend ITespresso.fr
La position de membre principal garantit à Google de placer des personnes à la tête de comités et de groupes de travail. Ce qui lui octroie d’emblée un rôle moteur et décisionnaire dans les orientations que prendra la technologie NFC. Elle permet aussi à Google d’effectuer des expérimentations et des certifications dans ses propres laboratoires. Comme la firme Internet de Mountain View, 31 autres compagnies viennent également d’incorporer le NFC Forum, qui recense désormais 135 membres.
Si l’organisation a vocation à mutualiser certains moyens et harmoniser les spécifications de la norme NFC, il n’en reste pas moins que certains acteurs sont en concurrence frontale. C’est le cas de Microsoft avec Google. Google a annoncé fin 2010 que son OS mobile Android 2.3 (Gingerbread) intégrait la fonctionnalité NFC. Alors que Microsoft ne l’a pas encore implémenté dans son OS Windows Phone 7 (WP7). Ce serait toutefois prévu pour cette année dans une mise à jour (Mango?).
Parmi les membres sponsors, on trouve également la société franco-italienne STMicroelectronics, ainsi que Samsung et Nokia. On s’étonnera de ne pas trouver Apple mais la firme de Steve Jobs regarde l’évolution de l’écosystème avec un certain intérêt.
Sur le terrain, Google vient de signer des accords avec MasterCard et Citygroup, tandis qu’elle va mener une expérience pilote dans les villes de New-York et de Chicago où des commerçants seront équipés de terminaux de paiement électronique (TPE) disposant de la fonction NFC et fournis par la société française Ingenico. De son côté, Microsoft ne s’en laisse pas compter avec ses 14 brevets relatifs à la technologie NFC. Mais tarde visiblement à passer à l’action.
La technologie NFC (Near Field Communication) a le vent en poupe. Elle permettra notamment de concentrer cartes de paiement, titres de transport, portefeuille de coupons d’achats et autres (pourquoi pas la carte vitale?) au sein du téléphone mobile équipé d’une puce NFC (comme c’est le cas du Nexus S). Ainsi selon Gartner, les transactions par téléphone mobile devraient atteindre 245 milliards de dollars en 2014. Une montée en puissance qui se fera grâce à la généralisation des fonctions NFC : de 35 millions de téléphones équipés en 2011, on devrait passer à 340 millions en 2014.
(S/ Silicon.fr)