Alors qu'une sécheresse frappe l'État américain, un réservoir de San Angelo en grande partie asséché s'est coloré sous l'effet d'une bactérie.

Un paysage désolé d'herbes jaunies et de sol craquelé où s'amoncellent des milliers de cadavres de poissons-chats, de crapets-soleils ou de tortues d'eau. Et une étendue d'eau d'un rouge opaque. Voici à quoi ressemble actuellement le réservoir de l'O.C. Fisher Lake de San Angelo, un lac artificiel de l'ouest de l'État du Texas. Construit dans les années 1950, il faisait encore il y a peu la joie des pêcheurs et des plaisanciers.

Cette couleur étrange serait due, selon les responsables locaux de l'environnement, à des bactéries primitives Chromatiaceae, plus communément appelées bactéries pourpres sulfureuse, qui se développent dans les eaux privées d'oxygène.

Ce phénomène a entraîné sur Internet nombre de messages alarmistes des tenants de la fin des temps, qui y ont vu un lien avec un verset biblique de l'Apocalypse annonçant la transformation de la mer en sang.

Une importante sécheresse sévit depuis neuf mois aux Etats-Unis et frappe en particulier l'État du Texas où les lacs s'assèchent les uns après les autres et où la nourriture se fait rare pour les animaux. La presse locale fait ainsi état de nombreuses incursions d'ours noirs affamés et de sangliers dans les centres urbains. Quelque 75% de l'État fait face à ces conditions exceptionnelles, le niveau de précipitation enregistré étant le plus bas depuis 1895.

Source: Le Figaro