Métro d’Alger : le prix du ticket fixé à 50 DA

Le prix du ticket du métro d’Alger, qui sera mis en service vers le début du mois de novembre, a été fixé à 50 dinars, annoncent dimanche l’Entreprise du métro d’Alger (EMA) et la société RATP EL Djazaïr. Un communiqué de ces deux entreprises indique que le prix unique, permettant d’effectuer un ’’aller simple’’ sur la ligne 1 du métro d’Alger reliant les deux terminus, Grande Poste et Hai El Badr, a été fixé à 50 DA.

"Le ticket unique est destiné aux clients qui voyagent occasionnellement", précise t-on, alors que le tarif d’un ticket 10 voyages, permettant de voyager 10 fois, est fixé à 400 DA, soit une réduction de 20% par rapport au prix du ticket unique.

Des abonnements seront également proposés pour des déplacements réguliers avec une périodicité d’une semaine ou un mois, a-t-on ajouté. Le tarif d’un abonnement hebdomadaire pour une personne qui ferait un aller-retour quotidiennement six jours sur sept, est fixé à 540 DA, soit une réduction de 10% par rapport au prix du ticket unique.

"Cet abonnement permet aussi un nombre de voyages illimité pendant sept jours consécutifs", affirment les deux entreprises.

Pour l’abonnement mensuel pour une personne qui ferait un aller retour six jours sur sept chaque semaine pendant un mois, son prix est fixé à 1.820 DA, soit une réduction de 30% par rapport au ticket unique.

"L’abonnement mensuel permet également un nombre de voyages illimité pendant 30 jours consécutifs", souligne-t-on.

A ce titre, l’EMA et la société RATP El Djazaïr, qui est chargée de l’exploitation et de la gestion de la ligne Hai El Badr-La Grande poste, indiquent que les détenteurs de ces abonnements bénéficieront d’une technologie évoluée, identique aux grandes métropoles comme Paris, Londres, et Tokyo avec une carte sans contact, personnalisable et rechargeable, qui permet de franchir plus rapidement les lignes de contrôle.

La société RATP-El Djazaïr avait procédé le 8 septembre dernier à la mise en marche de la ligne ’’1’’ du métro d’Alger avec succès en présence du ministre des Transports, Amar Tou, de membres du gouvernement et de hauts responsables.

Après l’achèvement des phases des essais mécaniques, dynamiques et ceux des différents systèmes, la société RATP-El Djazaïr a procédé, ainsi, à son exploitation non commerciale, une opération qui s’étalera sur quelques semaines, en prévision de sa mise en service effective en novembre prochain.

Durant cette phase de fonctionnement non commercial, dite marche à blanc, la ligne 1 du métro d’Alger transporte déjà un nombre limité de passagers qui sera augmenté progressivement en prévision de sa mise en service effective, notamment durant les trois dernières semaines de cette étape.
@APS