Les calculs ont l'air sérieux. Le sujet, lui, l'est un peu moins. Alors qu'un nouvel épisode de Batman s'apprête à sortir sur les écrans français à la fin du mois de juillet, des étudiants de l'université de Leicester écornent le mythe en affirmant haut et fort, sinus, cosinus et racines carrées à l'appui, que l'homme chauve-souris ne peut pas planer.

Avec le modèle de cape qu'il utilise dans le film Batman Begins, explique l'étude intitulée "Trajectory of a falling Batman", le héros de comics s'expose à un choc mortel à son arrivée au sol à chaque fois qu'il s'élance du haut d'un immeuble. En raison de la vitesse très importante acquise durant sa chute, il encaisserait en effet un impact équivalent à celui d'une voiture filant à 80 km/h.

D'après les calculs de ces étudiants cinéphiles, l'envergure de cette cape – environ 4,7 mètres – représente seulement la moitié de celle d'une aile de deltaplane. Si Batman avait l'idée de vouloir sauter du haut d'un immeuble de 150 mètres, il pourrait certes planer sur une longue distance, environ 350 mètres, mais à une vitesse bien trop élevée pour atterrir en toute sécurité. "The Dark Knight rises - and crashes" titre le site de l'université en référence au titre du prochain épisode.

"S'il veut vraiment s'en tenir à la tradition, il pourrait suivre la méthode de Gary Connery, qui est récemment devenu le premier homme à s'élancer depuis un hélicoptère en vol avec seulement une combinaison ailée", indique l'un des étudiants.
http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/20...ec-sa-batcape/