La rumeur :
Opera Software, la société à l’origine du navigateur internet éponyme serait en négociations avec le réseau social de Mark Zuckerberg en vue d’un rachat à court terme.
C’est ce qu’affirme TheNextWeb.com et Pocket Lint. Si cette information venait à se confirmer, FaceDeTruc concrétiserait véritablement son intérêt de concourir sur le marché des navigateurs internet. Sont donc concernés Microsoft, Google mais aussi la fondation Mozilla parmi d’autres.


Parlons d'Opera :
Opera, c’est 270 millions d’utilisateurs dont près de 170 millions sur sa plateforme mobile Opera Mini. La société Opera Software compte également trois régies publicitaires utiles aux yeux de FaceDeLui au sein d’un éventuel projet de FaceDeSerpent Phone.

Enjeux et démentis :
Toujours dans l’hypothèse d’un rachat nécessaire à la réalisation du projet FaceDeSerpent Phone, Mark Beurk pourrait avoir tout intérêt à racheter Opera Software compte tenu des liens forts qui lient la firme aux opérateurs téléphoniques mais aussi des constructeurs de télévisions connectées.
Quoiqu’il en soit, ni Opera Software ni FaceDeBook n’ont pour le moment démenti (ou affirmés) ces informations, FaceDePoulpe devant trouver au plus vite des solutions de monétisation de son audience devra tôt ou tard s’exprimer sur la question. Opera Software quant à elle ne cache pas l’idée de trouver à plus ou moins long terme un partenaire dans le cadre d’un rachat.