Jusqu'à présent, la pomme n'a pas réussi à s'imposer dans les réseaux sociaux.

Apple et Twitter gazouilleront-ils de concert ? D'après le "New York Times", qui cite des responsables d'Apple, l'hypothèse n'est pas si improbable. Le quotidien américain affirme, vendredi 27 juillet, que le géant américain a discuté ces derniers mois avec les dirigeants du site de micro-blogging en vue d'une prise de participation dans l'entreprise : "Apple a envisagé un investissement à hauteur de centaines de millions de dollars, qui pourrait valoriser Twitter à plus de 10 milliards de dollars [8,2 milliards d'euros, NDLR]".

De son côté le "Wall Street Journal" assure que de telles négociations remontent à plus d'un an.

Reuters, qui cite aussi des sources proches du dossier, affirme pour sa part qu'il n'y a "actuellement" pas de discussions à propos d'une entrée d'Apple dans le capital de Twitter. D'après les sources de l'agence de presse, "il est difficile de savoir si des discussions en vue d'une prise de participation ont eu lieu par le passé". Elles ajoutent que "formellement, elles n'ont pas lieu aujourd'hui". Ni Apple ni Twitter n'ont voulu faire de commentaire. Le fabricant de l'iPhone n'a pas l'habitude de prendre des participations dans des sociétés déjà établies. La marque à la pomme préfère acquérir de nouvelles technologies via l'achat de petites "start-up".

"Apple a besoin d'être communautaire"

"Le New York Times" note qu'Apple n'a pas réussi, jusqu'à présent, à avoir une réelle présence dans les réseaux sociaux, alors que ces derniers "jouent un rôle de plus en plus important dans la façon dont les gens dépensent leur argent et leur temps".

Le directeur général d'Apple, Tim Cook, a défini la ligne de conduite de l'entreprise à propos des réseaux sociaux, fin mai lors de la conférence All Things Digital organisée en Californie :

"Apple n'a pas besoin de posséder un réseau social. Mais est-ce que Apple a besoin d'être communautaire? Oui."

Apple s'est essayé aux réseaux sociaux en 2010 en lançant la fonction communautaire Ping, associée à sa boutique de musique en ligne iTunes. Vu le manque de succès de cette application, Apple pourrait arrêter cette expérience à l'occasion de la prochaine mise à jour d'iTunes.

Mais Ping a permis de nouer un premier partenariat entre Apple et Twitter. Le site de micro-blogging a intégré Ping fin 2010 dans ses flux. Depuis lors, Twitter est également de plus en plus intégré dans les systèmes d'exploitation des appareils de la marque à la pomme, des iPhones aux ordinateurs Mac.

"Le New York Times" explique qu'un éventuel investissement d'Apple ne répondrait pas à des besoins en liquidités de Twitter. Le site de micro-blogging dispose de plus de 600 millions de dollars (490 millions d'euros) à sa disposition, qui résultent de ses recettes publicitaires et des financements obtenus au fil des ans.
Source: http://obsession.nouvelobs.com/