Les dirigeants de Nedjma ne cessent de décrier la position "dominante" de Orascom. Je pense que ces dirigeants devraient avoir plus de pudeur et balayer devant leur porte. Au même moment où ils se plaignent de cette soi-disante position dominante, ils organisent dans leur propre circuit de distribution non pas une position mais une position de MONOPOLE puisqu'un distributeur privé s'accapare des 90 % des ventes de Nedjma. Donc, les dirigeants de Nedjma seraient bien inspirés de'avoir plus de décence. Un proverbe arabe dit: "Un chameau voit la bosse de son voisin mais oublie de voir la sienne".