Plusieurs investisseurs et analystes demandent le départ du patron de Facebook, dont l’action a perdu 50% en 3 mois.



Sale temps pour Mark Zuckerberg. Son entreprise a déjà perdu 50 milliards de dollars depuis son introduction en bourse. Et voilà que des voix toujours plus nombreuses dans le milieu de la finance demandent le départ du patron de 28 ans.

Dans le Los Angeles Times, un analyste estime que Mark Zuckerberg pourrait laisser sa place opérationnelle de directeur général et se concentrer sur les développements futurs de Facebook. C'est ce qu'avaient fait en 2001 Larry Page et Sergey Brin, lorsqu'ils ont transmis les commandes de Google à Eric Schmidt, rappelle l'Expansion.

Cité parUSA Today, un spécialiste du droit boursier qualifie le jeune patron de «génie en tant que créateur d'entreprise, mais cela ne signifie pas forcément qu'il est doué pour diriger une entreprise cotée».

La capuche jamais pardonnée

Le fameux pull à capuche du boss de Facebook est resté en travers de la gorge du monde financier. «Une fois qu'une société est cotée, le PDG doit au moins faire semblant de prêter attention à Wall Street», écrit le Time dans un article assassin.

Heureusement, Mark Zuckerberg peut compter sur quelques Friends plus indulgents. Un banquier d’affaires cité par le Los Angeles Times plaide pour que les marchés laissent davantage de temps au jeune patron pour faire ses preuves. «Essayer d'installer un nouveau CEO est un remède absurde qui pousserait Facebook vers de plus gros ennuis», analyse pour sa part Forbes.
Source: http://www.24heures.ch/