Firefox, qui reste l'un des navigateurs les plus employés au monde, vient de connaître une importante mise à jour. Cette nouvelle édition, la 15.0, est disponible sur les plates-formes PC, Mac, Linux, mais aussi Android.

Une utilisation réduite de la mémoire

Première nouveauté : la version 15.0 est moins gourmande en mémoire que les éditions précédentes, notamment avec les addons (les fameux "modules complémentaires"). De nouvelles fonctions dédiées aux développeurs ont également été intégrées : un débugueur JavaScript, un meilleur support WebGL, une option de responsive design view (site web qui s'adapte au terminal.)... Ce ne sont pas les innovations qui manquent. Unique absent : le module de lecture PDF. Apparu avec la version bêta, il a été enlevé dans l'édition finale, mais il devrait être réintégré dans l'édition 16.0.

Un navigateur qui s'adapte aux tablettes Android

Du côté des appareils Android, c'est une prise en charge des tablettes qui a vu le jour. Le navigateur profite d'un temps de chargement réduit et d'un "Awesome Screen", sur lequel on trouve l'historique de navigation les favoris, etc. En outre, une petite fonction bien pratique fait son apparition : elle permet de changer instantanément l'affichage d'un site traditionnel en un site mobile, et inversement (à condition que cette version ait été prévue par le webmaster). Enfin, les tablettes fonctionnant sous Honeycomb (Android 3) bénéficient d'Adobe Flash.



Thunderbird 15.0 pointe lui aussi le bout de son nez

Dans un même temps, le client de messagerie Thunderbird passe lui aussi en version 15.0. Il intègre par défaut un outil de chat, compatible avec Gtalk, Twitter, Facebook, IRC, etc. L'outil conserve l'historique des conversations et les indexe comme s'il s'agissait de simples emails. Thunderbird propose également une option anti-espionnage, "Do Not Track", que l'on trouve désormais dans tous les navigateurs, ou presque. L'application vous laisse le choix quant à son installation ou non. Bref, une rentrée vraiment bien chargée pour la Mozilla Foundation.
Source: http://www.tomsguide.fr/