La fonctionnalité Do Not Track sera bel et bien présente dans le navigateur Google Chrome. Elle vient de faire son apparition dans une version de développement (Chromium ; la base open source du navigateur) et Google a confirmé une intégration dans Chrome d’ici la fin de l’année –ce n’est plus qu’une question de temps-.



Do Not Track a pour vocation de devenir un standard du choix de l’utilisateur ne désirant pas être pisté sur le Net. Le principe repose sur l’envoi par le navigateur d’un en-tête HTTP aux sites qui doivent également prendre en charge DNT.

Le cas échéant, le message est passé que l’internaute ne veut pas être tracé pour recevoir de la publicité ciblée. C’est une sorte de chaîne de confiance qui fonctionne si tout le monde joue le jeu, les annonceurs compris.

DNT est déjà d’actualité pour Firefox, Safari et Opera. Pour Internet Explorer 10, Microsoft enlève à DNT son caractère entièrement optionnel (l’expression du choix de l’utilisateur) en l’activant par défaut ou presque via un paramétrage express qui est recommandé dans Windows 8.

La décision de Microsoft suscite la polémique, d’autant que les annonceurs ne sont pas enclins à répondre favorablement à DNT en cas d’activation par défaut. De quoi mettre à mal tout le dispositif.

Pour Google Chrome, DNT sera à activer par l’utilisateur via les paramètres du navigateur.
Source: http://www.jam-mag.com/