L'iPhone 5
sort dans huit pays


Les fans d'Australie et du Japon ont été les premiers à pouvoir se procurer le nouveau smartphone d'Apple. En France, la foule était au rendez-vous en dépit d'un appel à la grève.



Les fans d'Apple ont célébré vendredi la sortie de l'iPhone 5. (c) Afp


Les fans d'Apple en Australie et au Japon ont été les premiers vendredi 21 septembre à pouvoir se procurer l'iPhone 5, la nouvelle version d'un smartphone promis à un beau succès malgré des opinions mitigées sur son innovation technologique.
Les Australiens ont eu ce "privilège" compte tenu du décalage horaire lorsque, à 8h du matin, l'Apple Store de Sydney a ouvert ses portes sous les vivas d'une foule massée devant le magasin.
Hormis des clients impatients, des représentants d'entreprises avaient profité de l'occasion pour faire de la publicité gratuite dans la file d'attente, en portant des t-shirts de promotion ou du matériel de réclame. "Nous voulions être les premiers à avoir ce téléphone dans le monde afin de pouvoir le comparer rapidement aux autres", a expliqué un jeune salarié d'une firme d'évaluation des smartphones, Todd Foot, en "pole position" dans la file.

"C'est comme un festival qui se répète chaque année"
Peu après l'Australie, ce fut au tour des magasins Apple et boutiques des opérateurs de télécommunication agrées au Japon. "J'ai fait la queue depuis minuit, j'étais huitième dans la file. C'est comme un festival qui se répète chaque année", s'est réjoui Ryoho Yamashita, un étudiant devant le magasin de l'opérateur mobile Softbank dans le quartier branché de Harajuku.
Plus de deux millions d'exemplaires de l'iPhone 5 ont été commandés lors des premières 24 heures d'ouverture des commandes par avance, le 14 septembre. Le dernier né de la série semble donc promis à un bel avenir commercial.
Mais malgré quelques améliorations sur certains logiciels et applications, l'appareil lui-même ne change pas beaucoup et son système d'exploitation commence à dater, ont souligné des experts avant la sortie du produit.
Des usagers d'Apple de différents pays se sont également plaints en outre d'erreurs dans la nouvelle application de cartographie du géant américain, mise en vente dès mercredi et préinstallée sur le nouvel iPhone 5, ont rapporté les médias.
Ce téléphone sort vendredi dans huit pays (Allemagne, Australie, Canada, Etats-Unis, France, Japon, Royaume-Uni, Singapour) et à Hong Kong. La liste des pays fournis sera élargie à 20 nations supplémentaires dès la semaine prochaine, et en comptera une centaine d'autres d'ici la fin d'année.

Ouverture normale en France, malgré un appel à la grève
En France, on pouvait redouter que la sortie de l'iPhone 5 soit perturbée par un appel à la grève lancé par les organisations syndicales, qui réclament des augmentations de salaires et l'attribution d'un 13e mois. Cependant, l'un des deux principaux magasins Apple à Paris, situé près de l'Opéra, a ouvert normalement ses portes vendredi matin à 8h, et une queue de plus de 300 mètres s'étirait devant la boutique.
Devant les premiers acheteurs du nouveau téléphone multimédia, une quarantaine de manifestants, d'anciens revendeurs de produits Apple, licenciés en juillet dernier, scandaient des slogans pour réclamer leur réintégration. "Apple tes chômeurs sont dans la rue", "C'est nous qui avons implanté Apple en France, On est là pour réclamer un job à Apple".
Pour sa part, l'un des responsables du syndicat SUD des magasins Apple France, Thomas Bordage, également présent à l'ouverture du magasin, a expliqué: "Apple nous jette des tickets restaurant en espérant que ça va nous calmer. Mais, a-t-il ajouté, "on demande les avantages pour tous les salariés français d'Apple", au nombre d'un millier.

Source