Avec son dernier système d'exploitation, Microsoft peine à suivre le rythme d'adoption de Windows Vista, un flop qui avait marqué l'année 2007.

Selon les données récoltées par la compagnie de mesures d'audience sur le web NetApplication, la part de marché de Windows 8 sur les PC Windows n'était que de 1,6 % le 22 décembre dernier. Rappelons que le dernier système d'exploitation de Microsoft a été officiellement lancé le 26 octobre 2012 même s'il était déjà disponible pour les constructeurs et les abonnés MSDN depuis le 15 aout 2012. Dans le même laps de temps, soit deux mois, Windows Vista représentait déjà 2,2 % de tous les systèmes Windows fin 2007.

Net Applications mesure l'utilisation des systèmes d'exploitation en enregistrant l'OS et la version utilisés par les machines des internautes qui visitent 40 000 sites environ. Le ralentissement du rythme d'adoption de Windows 8 et sa piètre performance par rapport à Vista est un signe inquiétant pour le dernier système d'exploitation de Microsoft. Vista avait été qualifié de panne rare par l'éditeur de Redmond, en partie parce qu'il avait été beaucoup moins adopté par les clients, notamment par rapport à son prédécesseur, Windows XP, ou à son successeur, Windows 7. La part de marché en ligne de Vista a atteint son sommet à l'automne de 2009 avec 20,3 % de tous les systèmes Windows.

Noel devrait booster les ventes de Windows 8

Mais comme la fête de Noel n'a pas été prise en compte par NetApplications - un nombre important de PC Windows 8 a bien sûr été déballé - le dernier OS de Microsoft devrait enregistrer un bond étonnant quant à son utilisation sur le web au cours de la dernière semaine de décembre et atteindre le rythme d'adoption de Vista en 2007. D'après les calculs de notre confrère Computerworld, la part de marché en ligne de Windows 8 devrait bondir à 4 % durant cette dernière semaine et égaler celle de Vista, deux mois après son lancement.

Les statistiques de NetApplications corroborent d'autres données qui indiquent que le lancement de Windows 8 n'a pas généré de sursaut pour les ventes de PC comme c'était historiquement observé après la commercialisation d'un nouvel OS Microsoft. Fin novembre, le NPD Group soulignait que, dans les quatre semaines suivant la sortie de Windows 8, les ventes de PC aux États unis avaient baissé de 21 % par rapport à la même période en 2011. Les derniers chiffres de NPD Group, cité par le New York Times le week-end dernier, indiquent que les achats de PC Windows par les consommateurs américains - de fin octobre jusqu'à la première semaine de décembre - ont été en baisse de 13 % par rapport au même tronçon l'année dernière.

Windows 7 résiste encore

Et même si Windows 8 a connu une forte progression pour rattraper Vista, il aura du mal à conserver le même rythme: à la fin du troisième mois suivant la sortie de Vista, l'OS représentait 3,3 % de toutes les copies de Windows. Pour égaler ce résultat, Windows 8 devrait doubler sa part actuelle d'ici fin janvier 2013. La trajectoire d'adoption de Windows 8 est tombée derrière celle de Vista pour la première fois ce mois-ci (avec des chiffres arrêtés au 22 décembre pour NetApplications il est vrai). L'adoption de Windows 8 est - pour l'instant - beaucoup plus lente que celle de Windows 7, le système d'exploitation lancé en 2009 qui a prospéré autant que Vista a sombré.

À la fin de son deuxième mois de disponibilité, Windows 7 représentait 6,2 % de toutes les machines Windows sur le web, soit près de quatre fois celle de Windows 8 (jusqu'au 22 décembre). À ce stade, il semble pratiquement impossible pour Windows 8 de faire aussi bien que son prédécesseur immédiat, du moins à court terme: à la fin du troisième mois de Windows 7 - ce qui donne le 31 janvier 2013 pour Windows 8 -, il avait encore gagné deux points en pourcentage avec une part de 8,2 % de tous les systèmes Windows. En fait, Windows 7 a continué à gagner des parts en décembre 2012, selon les chiffres préliminaires de Net Applications. Jusqu'au 22 décembre, la part d'utilisation en ligne de Windows 7 sur les ordinateurs personnels était de 45,6 %, soit neuf dixièmes de point supplémentaire par rapport à novembre.
Source :