La Chine a toujours été un marché difficile pour Google, le géant du Web s'y confrontant à de multiples reprises avec le gouvernement sur le terme de la censure et de la liberté du Net. À ce titre, Google pourrait être lassé du combat si l'on en veut les modifications apportées à son moteur de recherche de Hong Kong.

Le moteur de recherche de Google stationné à Hong Kong devrait ainsi totalement supprimer les messages d'alerte fournis aux utilisateurs. Jusqu'ici, sans pouvoir limiter la censure qui restreint l'accès au contenu du Web à la population chinoise, Google combattait en fournissant des messages lors de la recherche sur certains termes censurés par le gouvernement chinois.

Dès lors qu'une recherche contenait un terme faisant l'objet d'une censure, Google indiquait par un message d'alerte que la recherche sur ces termes pouvait entrainer une perte de connexion du fait d'un contenu volontairement bloqué.

Après de multiples heurts avec le gouvernement chinois, Google vient d'annoncer la suppression de ces messages depuis le mois de décembre.

La firme aurait opté pour cette solution, d'après une source du Guardian, suite à des effets contreproductifs puisque les utilisateurs voyaient leurs connexions purement suspendues en guise de représailles.

Les services de Google ont subi de nombreux blocages en Chine, les plus récents datant de novembre 2012. Une bataille qui a gagné en ampleur depuis 2010 et le déménagement des bureaux de Google du centre de la Chine vers Hong Kong. Dans le même temps, la Chine a renforcé sa politique de filtrage, s'intéressant particulièrement au blocage des serveurs VPN non autorisés et mettant en place diverses méthodes en plus des pare-feux habituels.
Source: http://www.generation-nt.com/