Avec les anniversaires, le prénom des animaux ou les séquences numériques ascendantes, il faut ajouter encore un cas de mots de passe facile, une grammaire parfaite.

Ashwini Rao, doctorante à l'Université de Carnegie Mellon à Pittsburgh en Pennsylvanie et ses collègues ont découvert un algorithme pour casser des mots de passe long ayant un sens grammatical. Ceux-ci peuvent être une phrase entière, même si elles sont entrecoupées de chiffres et de symboles. Selon nos confrères de New Scientist, cet algorithme combine des mots et des expressions de la base de données de la solution de cassage de mots.

Les autres programmes disponibles aujourd'hui travaillent avec de multiples conjectures en fonction de chaque mot de la base de données, par exemple « catscats » et « catsstac » avec le mot cats. Pour l'équipe de chercheurs, aucune solution n'arrivait à combiner plusieurs mots ou phrases pour trouver un sens grammatical comme « Ihave3cats ». Avec cette méthode, les spécialistes ont réussi à craquer 10% des mots de passe longs, inviolés avec d'autres algorithmes connus comme John The Ripper et Hashcat. Le papier conclut que les cancres en grammaire auront des mots de passe mieux protégés.
Source :