Microsoft ferait une belle opération commerciale s'il lançait des versions de sa suite de productivité Office pour iOS et Android. Mais si l'on en croit l'analyste d'IDC, Bob O'Donnell, cette opportunité ne durera pas éternellement, notamment parce que les tablettes 10 pouces vont être détrônées par des appareils plus petits, où Office n'est pas indispensable.

« Microsoft peut gagner beaucoup d'argent s'il sort Office pour iOS et Android. Mais, plus l'éditeur attend, plus il prend le risque de voir les utilisateurs se tourner vers des solutions alternatives », a déclaré Bob O'Donnell, analyste chez IDC, avant le week-end. Voilà des années que l'on se demande si Microsoft va créer des applications natives pour l'iOS d'Apple, qui anime l'iPad, et pour Android de Google, un système d'exploitation utilisé par la plupart des fabricants de tablettes, Samsung en particulier. La rumeur est revenue au-devant de la scène en novembre dernier quand The Verge a rapporté que Microsoft pourrait livrer des versions de Word, Excel et PowerPoint pour iOS fin février ou début mars 2013, et des versions pour Android en mai.

Selon un rapport d'IDC, les applications Office Mobile seraient proposées gratuitement sur l'App Store d'Apple et sur Google Play, mais elles permettraient uniquement de visualiser des documents créés avec la suite desktop. Pour accéder à des fonctions d'édition et autres, comme l'impression de documents, il faudra obligatoirement passer par un abonnement à Office 365. Cette offre sera disponible cette semaine, date de sortie d'Office 2013. Selon Bob O'Donnell, Microsoft ne doit plus perdre de temps pour sortir des versions d'Office pour iOS et Android, sinon il manquera le coche. « Le pic pour les tablettes 10 pouces a été atteint en 2012. Les tablettes 7 pouces vont prendre le relais, et sur ce type de terminal, Office sera moins indispensable. Alors, si Microsoft ne se dépêche pas, la poule aux oeufs d'or va lui échapper ! », a déclaré l'analyste.

Le marché des tablettes bascule vers les modèles 7/8 pouces

Plus tôt ce mois-ci, NPD DisplaySearch a établi que les tablettes 7 et 8 pouces représenteraient environ 45 % de toutes les ventes de tablettes en 2013, dépassant la catégorie des tablettes 9,7 pouces dominée par l'iPad. Le bureau d'études estime à 17 % les ventes de cette catégorie de tablettes cette année. Selon l'analyste d'IDC, les tablettes 10 pouces - comme l'iPad - sont tout à fait adaptées à Office, mais pas les terminaux avec des écrans de 7 pouces, comme l'iPad mini d'Apple, la Nexus 7 de Google et la Galaxy Tab 2 8 pouces de Samsung.

« Dans son scénario, IDC parie sur une sortie d'Office pour iOS et Android en 2013, mais la décision ne sera pas facile à prendre pour Microsoft », a déclaré Bob O'Donnell, parce que ce choix a aussi un prix. « À mon avis, l'arrivée d'Office pour iOS et Android, cela va tuer Windows RT», a déclaré l'analyste d'IDC. Pour vendre sa tablette RT, sur le marché en octobre dernier, Microsoft a mis en avant le fait qu'elle était livrée avec une version réduite d'Office, nommée Office Home & Student RT. « Mais, plus que toute autre chose, la décision de livrer une version d'Office pour iOS et Android indiquera l'orientation stratégique de Microsoft à long terme », a déclaré l'analyste. « Ils doivent décider s'ils donnent la priorité à Office ou à Windows », a estimé Bob O'Donnell. « La bataille autour du système d'exploitation est beaucoup plus difficile à mener pour Microsoft que celle autour de la suite de productivité ». Ajoutant : « Si j'étais Steve Ballmer, je parierais sur Office ».

Selon une estimation réalisée par le cabinet d'études concurrent Forrester Research, le monopole de Microsoft sur le marché des OS - 95 % en 2008 - a fondu comme neige au soleil, atteignant 35 % (au plus bas) en 2012. Dans le même temps, les ventes de smartphones et de tablettes ont explosé.
Source :