Canonical, qui cherche à proposer un système unique pour smartphone, tablettes, ordinateurs et téléviseurs, vient de livrer une distribution Ubuntu on tablets. L'interface, qui dispose de fonctions de sécurité avancées, veut rivaliser avec Android, iOS et Windows.

Après la présentation d'un Ubuntu pour mobile en janvier dernier, Canonical sort cette fois une distribution avec une interface spéciale tablette. Selon l'éditeur, Ubuntu on tablets peut tourner sur les terminaux équipés d'un écran de 4 à 10 pouces. Les utilisateurs pourront commencer à tester l'interface dès jeudi 21 février, date à laquelle Canonical livrera sa version Touch Developer Preview d'Ubuntu avec des instructions pour l'installer sur les tablettes Nexus 7 et Nexus 10 de Google, plus certains smartphones, comme le Nexus 4, fabriqué par LG pour Google, et le Galaxy S, proposé par Samsung pour Google. Prudemment, Canonical précise bien que cette version Touch Developer Preview n'est encore qu'une version développeur et non une release prête à être distribuée. Globalement, Ubuntu « fonctionne facilement avec la plupart des processeurs » capables de faire tourner Android, a déclaré Canonical.

Cela peut sembler étrange que Canonical lance une interface dédiée aux tablettes. Mais, selon l'éditeur, l'interface pour tablette repose sur le même système d'exploitation que celui qui fait tourner les interfaces pour mobile, PC et TV et son code est identique. « Nous allons vers une véritable convergence », a affirmé l'entreprise. Par exemple, un téléphone peut tourner avec les interfaces de la tablette, de la TV et d'un PC s'il est connecté à un écran, à un clavier ou à une télécommande appropriée. « De plus, la tablette peut être utilisée comme un client léger pour accéder à des applications Windows à distance en utilisant les protocoles de Microsoft, de Citrix Systems et de VMware », comme l'a précisé l'éditeur. Pour rassurer les entreprises, Ubuntu on tablets disposera également de fonctionnalités de cryptage intégrées.

Un mode de navigation original

L'interface utilisateur utilise les bords de l'écran pour gérer la navigation entre les applications, les préférences et les commandes. Les applications apparaissent sur le côté gauche, et un balayage de gauche à droite fait basculer vers la page des applications. Selon Canonical, ce mode de navigation réduit l'encombrement et laisse de la place pour afficher plus de contenu. Il y a aussi cette fonction multitâche, qui permet d'afficher une application sur l'écran en même temps qu'une application au second plan. Ainsi, les utilisateurs peuvent répondre à des appels Skype pendant qu'ils travaillent dans un document, prendre des notes dans une application tout en surfant sur Internet, ou rédiger des tweets pendant qu'ils regardent un film.

L'équipe de Canonical sera présente au Mobile World Congress (25-28 février) pour aider les utilisateurs à installer Ubuntu sur leurs smatphones et leurs tablettes. Mais, pour réussir avec son OS et ses interfaces, Canonical a aussi besoin du soutien des développeurs. La Preview SDK actuellement disponible pour le développement d'applications mobile sera mise à jour pour permettre de développer aussi des applications pour tablettes. Avec Ubuntu, les développeurs peuvent créer une application unique qui tournera aussi bien sur smartphone, tablettes, ordinateurs et téléviseurs, parce que le système sous-jacent est identique. Et tous les services fonctionnent, quel que soit le facteur de forme.

Source :