Le pitch : Après avoir affronté Iron Monger, Whiplash puis le dieu Loki et la menace alien des Chitauris, Tony Stark est au plus mal, en proie à des crises d’angoisse et non loin de la dépression. Quelques jours avant Noël 2012, tandis qu'un terroriste qui se fait appeler le Mandarin commet une série d’attentats dans le monde sans laisser de traces de bombes, Iron Man va retrouver une vieille rencontre. Flanqué de son armure, il décide alors de reprendre du service pour sortir de sa torpeur post-Avengers.

5 raisons d’aller (ou pas) voir Iron Man 3

Iron Man 3 était plus qu’attendu après le succès d’Avengers au cinéma. Le film doit marquer le renouveau des productions Marvel pour entamer la phase 2 qui se clôturera en 2015.

1 – Parce que la bande-annonce ne suffit pas

Une chose est certaine, Marvel s’est bien joué de nous dans les bandes-annonces du film. Si on peut reprocher à l’intrigue principale d’être un peu classique avec la petite amie qu’il doit à tout prix protéger, le passage à vide durant lequel il se met de côté pour mieux revenir au combat et la bataille finale. Pourtant le film réserve de nombreuses surprises, notamment concernant la menace qui guette. Iron Man 3 nous mène dans une direction avant de nous prendre de revers le tout non sans humour.

2 – Pour son humour déjanté

L’humour était l’une des composantes les plus intéressantes du premier volet sorti en 2008. Tony Stark y apparaissait comme un personnage imbu de lui-même, un vrai super-héros. Malheureusement ses vannes avaient disparu du second volet, bien plus porté vers l’action avant de revenir dans Avengers et, plus encore, dans Iron Man 3. Tony Stark y est plus grinçant et arrogant que jamais en envoyant notamment balader un enfant sans le moindre remord. On notera également la musique de Eiffel 65 qui vient ouvrir le film, à contre-courant de la musique d’ACDC à laquelle nous ont habitués les premiers volets.

3 – Des clins d’œil réussis aux fans des comics

Ca n’est pas ce qui fait un bon film, mais c’est ce qui fait qu’un film Marvel ne sera pas cloué au pilori pas les lecteurs de comics. En matière de fan service le contrat est rempli, tant avec les nombreuses armures (au début du film, Tony Stark construit son 42e modèle) qu’avec l’apparition du Mandarin, ennemi séculaire d’Iron Man ou la présence d’Iron Patriot. Dans Iron Man 3, Iron Patriot est d’ailleurs le nouveau nom de War Machine, repeint aux couleurs du drapeau américain. Les lecteurs de l’arc Dark Reign chez Marvel savent pourtant qu’Iron Patriot n’est pas un nom anodin.

4 – Des ennemis improbables

On le sait, les ennemis ont un vrai rôle dans les films de super-héros. Qu’il s’agisse de leurs origines, de leurs sbires ou de leur manière d’attaquer. Pourtant, dans Iron Man 3, l’histoire des ennemis et de leurs pouvoirs est plus qu’invraisemblable. On sort pour la première fois dans la saga du combat contre d’autres robots pour s’orienter vers des humains à l’ADN modifié qui peuvent se régénérer, surchauffer et exploser grâce à un simple virus. Sans doute un peu trop pour laisser le spectateur se plonger réellement dans le film. On n’y croit pas vraiment.

5 – Un dosage parfait entre action et dépression

Iron Man va mal. C’est à peu près l’une de ses principales caractéristiques depuis le premier volet. Après avoir été attaqué dans le premier, puis malade physiquement dans le second, le voilà en proie à des crises de panique dans le dernier. Un contexte qui va permettre aux scénaristes, Drew Pearce, Shane Black, de jouer sur l’humanité de Tony Stark. Une fragilité qui ne va cependant pas empêcher le film de montrer des scènes d’action dantesques à base d’explosions et d’armures en furie.

Le verdict :

Iron Man 3 permet à Marvel, sinon de lancer de vraies nouvelles intrigues, de reprendre le flambeau après un Avengers réussi avec un film plus que correct. Certes, Iron Man 3 ne deviendra probablement pas un film culte mais c’est assurément un blockbuster qui n’a pas à rougir face aux autres films du genre.
Finalement, Iron Man 3 aura réussi son plus gros pari, nous donner envie de continuer à découvrir ce que prépare Marvel au cinéma. Rendez-vous est pris pour Thor 2 en octobre.

Source :