Algérie – Le président Tebboune a appelé à l’amélioration de services de l’internet et de la poste-télécommunication (PT) en l’ouvrant à la concurrence, ce qui impliquerait la perte de l’exclusivité d’Algérie Télécom dans la gestion du réseau internet en Algérie.

En effet, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a fait savoir qu’il accordait une grande importance à l’amélioration du réseau internet. « Il est nécessaire de trouver des solutions pratiques pour révolutionner le secteur », a-t-il affirmé lors du conseil des ministres tenu le 8 mars dernier.

Cependant, Algérie Télécom qui a toujours la main mise sur le réseau Internet algérien a montré ses failles, de ce fait, l’opérateur a prouvé son incapacité à assumer seul cette responsabilité et c’est uniquement en s’ouvrant à la concurrence que ce secteur pourra améliorer ses prestations, comme l’a sous-entendu Abdelmadjid Tebboune au ministre de la Poste et des Télécommunications.

« Il est également question de tirer davantage profit des réseaux de téléphonie mobile et de réorganiser le spectre national des fréquences, outre le lancement du e-commerce, la réorganisation d’Algérie poste, la simplification des procédures relatives aux opérations financières », a ajouté Tebboune.

Vers le renforcement de la fibre optique

De son côté, le ministre de la Poste et des Télécommunications, Ibrahim Boumzar, a répondu au président de la République en lui précisant que les priorités qu’ils se sont assignées dans la feuille de route de l’exécutif, se résument en la généralisation de l’accès internet dans tous le pays ainsi que le renforcement de l’utilisation de la fibre optique pour avoir un accès internet à haut et très haut débit en soulignant. « Il est prévu le raccordement des différents établissements nationaux et zones industrielles restantes au réseau des télécommunications », a précisé Boumzar.

Le ministre a entre autres, spécifié le rôle du secteur de la poste et des télécommunications dans la diversification de l’économie nationale grâce à la valorisation techno-parcs, la stimulation de la croissance de nouveaux modèles d’investissement, le développement du contenu numérique local ainsi que des e-services, la mise en place du système national de signature et certification électroniques et pour terminer la coordination avec les secteurs assujettis dans l’optique de préparer la loi en relation avec les règles générales de la cybersécurité.

Pour clôturer son allocution, Abdelmadjid Tebboune a insisté sur l’importance vitale du réseau postal dont il faut impérativement tenir compte, en s’assurant de combler les lacunes et les dysfonctionnements afin de garantir la qualité et la sécurité conformément aux standards internationaux.


Source